L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Zut ! le maire n’appliquera pas la ZFE

Imprimez !
24 mars 2019
Alain Lipietz

Zut ! le maire n’appliquera pas la ZFE

Malgré les chiffres de plus en plus effarants, le maire refuse d’appliquer la Zone à Faibles Émissions (ZFE) de la Métropole du Grand Paris.

Vous avez peut-être déjà reçu la copieuse lettre du maire à la population. Il faut arriver au milieu de la deuxième page pour lire qu’il n’appliquera pas la ZFE au 1er juillet (interdiction de circulation aux voitures-diesel de plus de 20 ans, dans la journée en semaine). On comprend en lisant la suite qu’il ne l’appliquera pas avant l’ouverture des lignes de métro 14 et 15, en 2024.

Une décision criminelle

Autrement dit, il décale de 5 ans la mise en œuvre progressive de la ZFE. On évalue aujourd’hui que les microparticules, comme celles des émissions des moteurs diesels, font environ 1000 morts par an dans le Grand Orly Seine Bièvre – dont la plus grande partie au voisinage de Périphérique et de l’autoroute du Sud – 8400 dans le Grand Paris, 67 000 sur toute la France (le maire en est encore à citer les anciens chiffres, 40% plus faibles !). Multipliez par 5 et vous avec le nombre de meurtres par empoisonnement que le maire F. Le Bohellec décide froidement.

Oh bien sûr il consultera les habitants, un jour, et tiendra sûrement compte de leur avis, comme il le fait toujours ! Leur avis, les Franciliens l’ont donné en répondant à deux gros sondages de la Métropole de Grand Paris : ils sont massivement POUR la ZFE !

Dans sa lettre, F. Le Bohellec vous cache les aides considérables décidées par le Conseil du Grand Paris, présidé par un membre de son propre parti, M. Ollier. Ces aides, nous vous les avons exposées ici, depuis déjà le 11 novembre dernier. Si vous avez une vieille Crit’Air 5 dans votre garage, courez-y vite, vous allez faire une sacrée affaire : une nouvelle voiture presque gratuitement !

Ces aides, et le calendrier de la ZFE, ont été votées le 12 novembre dernier par la Métropole du Grand Paris. F. Le Bohellec prétend dans sa lettre que ce jour-là il s’est abstenu. Il ment. Ce jour là il avait convoqué (sans doute exprès) une réunion extraordinaire du Conseil municipal pour la présentation de l’état d’avancement des nouveaux métros. Quand on cumule un nombre incalculable de postes et de rémunérations, on ne peut pas être partout, certes…

Mais c’est dès le 10 octobre que notre groupe a présenté un vœu en faveur des manifestations pour le climat ET du projet de Ville à Zero Emission (depuis, on parle plus modestement de « Faibles Émissions » !) Le conseil municipal l’a voté à la quasi-unanimité, dont la voix du maire, tout content de montrer que lui aussi, allez ! avait comme tout le monde la fibre écolo. Merci, not’ bon maire. Mais quand il faut passer à l’action… Il faut dire que le Groupe Intergouvernemental des Experts sur le Climat avait publié, le lundi précédent, un rapport épouvantable sur ce que serait un monde à +1°5 ou à +2°. Le maire était conscient qu’il fallait, non pas faire quelque chose, mais promettre de faire quelque chose.

Des solution existent

Depuis, les lycéens, en rage devant l’attitude des adultes qui tuent leur avenir en empoisonnant l’atmosphère, se mobilisent toutes les semaines. Samedi dernier, tandis qu’un poignée de casseurs vandalisaient les Champs Élysées, une immense manifestation verte, rouge, jaune parcourait Paris pour exiger de passer aux actes MAINTENANT. Le moment est venu : on s’y met le 1Er juillet. Et Moi Monsieur le Maire Maitre du Monde décide : on ne fera rien.

Selon sa lettre, Villejuif n’y est pas prête. Pourtant, ce même vœu voté le 10 octobre mandatait aussi l’exécutif villejuifois pour préparer un plan assurant le passage à la ZFE. Aux conseils municipaux suivant, nous demandions où ça en était. Le maire répondait froidement « Nos services y travaillent ». On imaginait : co-voiturage, mise en place de mini-bus, et pourquoi pas une voie réservée aux bus sur la Nationale 7 jusqu’au Kremlin-Bicêtre pour doubler le métro M7, comme nous le proposons depuis des années ? Et voilà le travail de l’exécutif villejuifois : on ne fera rien.

Les villes voisines, le Kremlin-Bicêtre (maire ex-MRC) et Arcueil (maire EELV) ont déjà publié leurs plans. On doit même les discuter au Conseil municipal de Villejuif le 1er avril. Du coup, les quelques 470 « Crit’air 5 » de Villejuif (sur 22 000 véhicules) seront encerclées et ne pourront sortir de Villejuif vers Paris ou vers la nationale 20. Combien circulent encore dans la journée en semaine ? Le maire a eu 5 mois pour les contacter, étudier avec eux des solutions, compte tenu des aides de l’État et de la Métropole… Rien, rien, il n’a rien fait. Il les appelle aujourd’hui à lui écrire ...

L’Union européenne, dont le Parlement a voté des limites à la pollution de l’air, a lancé des poursuites contre la France qui ne faisait rien pour sauver ces dizaines de milliers de vies humaines par an. La France risque une énorme amende. Le Préfet de Région a déjà dit à la Métropole que les villes qui décideraient de ne rien faire le 1er juillet devront payer une partie de l’amende, ou alors lui-même signerait l’arrêté d’application de la Zone à Faibles Émissions. Les Villejuifois risquent la double peine : rester pollués, et payer l’amende pour F. Le Bohellec, parce qu’il n’aura rien fait pour sauver leurs vies. Et cela, sans même consulter le conseil municipal.

L’Avenir à Villejuif va, comme l’exige la loi, adresser un recours gracieux au maire pour qu’il revienne sur sa décision. En cas de refus, nous enverrons un recours au tribunal administratif.

*****

La vocation de l’Avenir à Villejuif est le rassemblement d’hommes et de femmes de bonne volonté (écologistes, associatifs…) sur des problèmes politiques LOCAUX (département et région inclus). Cependant nous avons donné notre opinion sur des élections nationales.

Cette fois, la décision du maire, dirigée à la fois contre la santé des Villejuifois et contre le climat mondial, nous pousse à signaler ici un moment de mobilisation utile.

Europe-Écologie-Les Verts de Villejuif organise en effet une réunion publique, dans le cadre de la campagne pour l’élection européenne, avec deux excellents spécialistes de la pollution de l’air et de ses effets sur le climat, mais aussi sur notre santé immédiate !

Voyez ici la présentation de cette réunion.

C’est Mercredi 27 mars, à 20 h 15, salle Maurice Cardin (1 impasse du Moutier en centre-ville).

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://laveniravillejuif.fr/spip.php?article976