L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Accord Sadev-IGR, accord Sadev-Avenir à Villejuif

Imprimez !
2 avril 2018
Alain Lipietz

Accord Sadev-IGR, accord Sadev-Avenir à Villejuif

Tout est bien qui finit bien : la Sadev ayant trouvé un accord avec l’IGR, L’Avenir à Villejuif retire ses formulations brutales sur son site et la Sadev sa plainte contre nous.

Rappel des faits

Lors du Conseil municipal du 23 octobre 2017, le maire annonce que la déclaration d’utilité publique sur la ZAC Campus Grand Parc est bloquée parce que la Sadev (l’aménageur) propose à l’Institut Gustave Roussy (hôpital et centre de recherche d’importance mondiale contre le cancer) une indemnisationue deux fois plus faible que celle que l’IGR attendait en cas d’expropriation par la Sadev. En séance, au nom du groupe L’Avenir à Villejuif, et dans notre compte-rendu du 23 octobre, je critique très vivement la Sadev pour ce manque à gagner dont l’IGR est victime, alors que l’IGR a besoin d’investir pour la recherche et les malades du cancer.

Début novembre, le rapport de la commissaire enquêtrice confirme en termes plus diplomatiques l’appréciation de L’Avenir en Villejuif voir le lien, le texte et le commentaire ici. Le rapport recommande de ne pas accorder le droit d’expropriation à la Sadev sur les terrains de l’IGR. En effet : « Dans le cas précis de l’IGR, le commissaire enquêteur considère excessif l’atteinte à la propriété́ privée (…) et recommande d’être particulièrement attentif aux exigences de fonctionnement de l’IGR, très fortement impacté dans son patrimoine et fortement pénalisé́ dans la poursuite de sa mission sans reconstruction immédiate des équipements détruits. »

Au conseil municipal du 15 décembre 2017, pour justifier l’éviction de Natalie Gandais du Conseil d’administration de l’OPH de Villejuif, le maire F. le Bohellec déclare «  M. Lipietz, cette semaine j’ai dû soumettre une délibération au Conseil d’administration de la Sadev qui a été approuvée à l’unanimité. elle consiste à lancer une procédure judiciaire contre vous pour propos diffamatoires ;".

Ce qui est confirmé le 20 décembre dans un article du Parisien. Forts des déclarations du maire devant témoins et du rapport de la Commissaire enquêtrice, nous nous préparons à répondre à la justice par une "offre de preuve".

L’accord Sadev – IGR

Mais la situation continue d’évoluer. Finalement, la Sadev trouve un accord amiable avec l’IGR.

Sur le fond, nous pouvons apporter les éléments nouveaux suivants.

1. L’information de F. le Bohellec que nous avions rapportée était exacte : le rapport entre ce que la Sadev était prête à payer pour les terrains de l’IGR expropriés, et ce que l’IGR en demandait, était bien de 1 à 2. La différence, selon la Sadev, peut s’expliquer par la diversité des agences d’évaluation consultées par les uns et les autres. Une cause possible est que les uns évaluaient la valeur du terrain en tant que terrain nu, les autres prenaient en compte les équipements de l’IGR qu’il faudrait reconstituer.

2. L’accord IGR - Sadev donne satisfaction à l’IGR : d’une part les terrains proprement dits sont rachetés au prix des Domaines, d’autre part la reconstitution des équipements qui se trouvent dessus (parking, crèche, salle de conférence) sera prise en charge par la Sadev.

L’IGR se retrouve donc en mesure de maintenir son niveau d’équipement actuel, plus le prix du foncier pour financer le développement de son activité contre le cancer.

L’accord SADEV –Avenir à Villejuif

Or le ton virulent de notre article visait justement à appuyer l’IGR dans ses demandes. Ce ton n’a plus lieu d’être, puisque tout est bien qui finit bien.

D’un commun accord, suite à une cordiale discussion avec le directeur de la Sadev M. Nourrisson, j’ai donc modifié les termes du compte-rendu du 23 octobre visant la Sadev, et le nouveau président de la Sadev, M. Christian Favier, retire la plainte.

****

J’ajouterai quelques mots.

D’abord, le contentieux n’était pas vraiment entre la Sadev et moi, mais entre le maire et Natalie Gandais, comme on le constate au compte rendu du Conseil municipal du 15 décembre : le but était de justifier l’éviction de Natalie Gandais du Conseil d’administration de l’OPH. Aucun rapport ? Non. C’est pourtant F. le Bohellec qui avait pris l’initiative de cette plainte.

Nous nous réjouissons que le "bras de fer " engagé par l’IGR ait permis de dégager un financement net dans la lutte contre le cancer.

Nous persistons dans notre critique de la vente directe du 177 ave. de la République du Saf à la Sadev (occasion de la polémique initiale, qui ne visait pas la Sadev mais le maire ) votée par la majorité municipale de Villejuif : de la même manière, la plus-value foncière apparue sur ce terrain au fil des années aurait dû servir à financer les nouveaux services municipaux nécessaires aux futurs habitants de Campus Grand Parc (en sus des rues et écoles prévues sur la ZAC).

Nous rappelons enfin que notre site est pourvu d’un forum et d’un lien direct internet, et que toute personne s’estimant injustement attaquée peut toujours demander une modification de nos termes (nous le faisons souvent) ou répondre publiquement sur le forum en donnant son point de vue.

Quant à nous, on ne nous fera jamais taire par des menaces de plainte en diffamation sur des faits que nous rapportons parce que suffisamment vérifiés. Les Villejuifois peuvent faire confiance à ce site.

Partager

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article879