L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Suicidaires ?

Imprimez !
12 avril 2017
Alain Lipietz

Suicidaires ?

Lettre ouverte à 3 élus socialistes.

Estimés collègues,

Donc, à deux semaines de l’élection présidentielle, et après un conseil municipal dramatique qui a vu la droite sauver sa peau en s’alliant avec l’extrême droite, vous avez choisi de consacrer votre tribune dans le Villejuif Notre Ville d’avril à la dénonciation de deux membres de L’Avenir à Villejuif et de EELV : « Mme Gandais et M. Liepietz » (sic), à qui vous demandez de « cesser de propager sans retenue des propos diffamatoires ».

Un choix des priorités politiques audacieux et pertinent ?

Si c’est bien de moi dont vous parlez, je commencerai toutefois par vous rappeler ce qu’ont dû vous expliquer vos parents : c’est très mal de se moquer du nom d’un petit camarade en soulignant son caractère étranger. Mais bon, depuis la communale, j’ai l’habitude. Que diriez-vous si je vous appelais « D. Cirard, G. Lafoin et S. Tapé-Lollian » ?

Vous nous demandez de « cesser de propager sans retenue des propos diffamatoires ». Un bref coup d’œil sur nos articles diffusés depuis un an montre qu’ils visent pour l’essentiel le maire actuel à propos de l’affaire de la Halle des sports, dont vous avez refusé (seuls parmi tous les élus) de prendre connaissance, comme si quelque chose vous gênait dans la dénonciation des fautes de certains élus. Désolé, mais vous ne nous ferez pas taire, quelle que soit la « couleur » de ces élus, et même s’il nous en coûte des places et de l’argent.

Mais vous faite plus précisément allusion à un procès que vous m’avez fait. Selon vous, j’aurais été « lourdement condamné » pour des propos que j’aurais tenus contre vous il y’a trois ans. Il n’en est rien.

Et il est très regrettable, estimés collègues, que votre avocat, que vous semblez avoir payé fort cher au vu des « frais de justice » que vous demandiez, ne vous ai pas informé du jugement rendu par la Cour d’appel. Car c’est exactement le contraire : vous êtes déboutés, votre plainte a été déclarée « irrecevable ». Vous trouvez tous les détails ici, mais voici deux petits extraits de ce jugement qui vous les résumeront :

de ce parti, (…) par ces motifs la Cour :

Bref, la Cour d’appel vous explique en termes polis : "Allons, voyons ! Vous avez lu de travers, Monsieur Lipietz ne vous a nullement mis en cause,il ne parlait pas de vous, personne ne vous accuse de toutes les erreurs qui ont fait chuter la gauche à Villejuif, il n’y a pas de contentieux entre vous et lui ! Serrez-vous la main et rentrez chez vous". En somme, comme aurait dit le Capitaine Haddock, « le Cirque Hipparque n’a pas besoin de trois clowns, donc vous ne pouvez pas faire l’affaire. »

Un des Dupont s’en réjouit, l’autre non. Bien des militants et des sympathisants socialistes que nous croisons dans les rues de Villejuif, où nous distribuons des tracts en faveur du candidat commun PS/EELV, Benoit Hamon (mais certains d’entre nous voteront Mélenchon !), s’en réjouissent. Vous trois semblez être du coté du Dupond qui s’en attriste.

C’est probablement le fond du problème. A l’heure où la droite (LR, UDI, Modem et Front national) fait bloc pour garder Villejuif, vous entendez d’abord informer les Villejuifois qu’il n’est pas question pour vous de travailler avec les écologistes et vous en appelez à « vos instances », l’appareil du PS, qui en effet soutiennent Macron plutôt que Hamon.

Estimés collègues, excusez-moi : c’est non seulement tordu mais suicidaire. Pour Hamon, pour les Villejuifois, mais aussi pour vous, pour le PS à Villejuif.

Quant à nous, comme nous l’avons toujours été, nous sommes prêts à gouverner Villejuif sur la base de la démocratie, de l’écologie et de la solidarité. Mais avant tout : de la probité. Nous avons tenté avec les uns, puis avec les autres. Nous n’avons jamais transigé sur ce critère fondamental : la probité. C’est la base de tout.

Nous avons pu mesurer que, à Villejuif comme ailleurs, qu’ils soient communistes, socialistes, du centre et même de droite, les hommes et les femmes qui s’engagent en politique ne sont pas « tous pareils ». Et les associatifs sont pour la plupart loin de ressembler aux Fillon et aux le Bohellec (dont il faut bien reconnaître qu’ils ont su longtemps cacher ce qu’ils étaient réellement). C’est avec les femmes et les hommes de bonne volonté que nous entendons reconstruire l’espoir, à Villejuif.

Bien cordialement

Alain Lipietz (et non « Liepietz », ni Lipschitz, ni Liépitz, ni...)

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article733