L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Que se passe-t-il quartier Bizet ?

Conseil municipal du 3 février 2017 (6)

Imprimez !
2 mars 2017
Alain Lipietz

Que se passe-t-il quartier Bizet ?

Une friche boisée appartenant à la Ville de Paris et au SAF (pour le compte de Villejuif) fait l’objet d’un « Appel à projet » dans le cadre du concours « Inventons la Métropole du Grand Paris ». Inquiétudes.

« Site Bizet », kesako ?

Le quartier Bizet s’étend au nord du Lion d’Or, à l’est de la Nationale 7, autour des réservoirs de la Ville de Paris. Quoiqu’en forte pente, il est l’un des lieux actifs de la transformation de Villejuif, avec la construction du nouveau groupe scolaire « des Réservoirs », et une opération autour du foyer Adoma sur le site qu’occupait le Chêne, avec déjà une jolie entourloupe immobilière de Moi Monsieur le Maire.

JPEG - 313.2 ko
Quartier Bizet

Les réservoirs de la Ville de Paris, c’est les deux grands rectangles vert-sombre en bas à gauche. La ligne d’arbres qui les borde au sud est le terrain de la future école. Le Chêne occupait le long garage au toit de tuiles à coté de Véhicules Iindustriels Services, un peu au dessus à gauche.

Et, de l’autre coté (est) de la rue Bizet jusqu’au sentier Emile Zola, une friche actuellement boisée, appartenant pour trois-quarts à la Ville de Paris, et pour un quart au SAF qui « porte » cette réserve foncière pour la Ville de Villejuif. C’est cette friche qu’on appelle le « site Bizet ».

JPEG - 215.3 ko
Site Bizet
En rouge ce qui appartient à Paris, en bleu à Villejuif. A gauche, les réservoirs d’eau de Paris. A droite en haut le petit parc boisé de la cité Emile Zola, en droite en bas des immeubles et hangars de Vitry.}

Bien qu’il existe une continuité boisée jusqu’au parc communal Emile Zola, tout en haut à droite sur la grande photo (mais la Ville de Paris, voulant valoriser « son » terrain, n’a jamais voulu entendre parler de la mini-coulée verte un moment évoquée), le nouveau PLU 2015 n’a pu remettre en cause (seulement la contenir partiellement) la vocation de ce site à l’urbanisation, qui date d’un « périmètre d’étude » voté en 2006. Concrètement, sa partie ouest et haute, le long de la rue Bizet, où existent déjà quelques pavillons, est en zone UC (pavillonnaire), et la partie est et basse, au contact du sentier Emile Zola et des immeubles de Vitry, est en zone UA (dense).

Le tout (mais dans quel périmètre ?) est appelé à recevoir 450 nouveaux logements, selon l’étude Menighetti. Ces transformations suscitent l’inquiétude des actuels habitants du quartier qui se mobilisent dans l’association Bien vivre à Villejuif-Est.

La Métropole du Grand Paris a lancé un appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris », ouvert aux terrains « dont les Villes disposent déjà de la maîtrise foncière ». Paris et Villejuif ont fait reconnaître le 10 octobre 2016 que c’était le cas pour le site Bizet. Comme l’a annoncé triomphalement M.M. le Maire (y a vraiment pas de quoi) le site se trouve donc ouvert à l’appel à projet. Encore faut-il que ces deux villes s’engagent à se comporter comme un propriétaire foncier unique, et c’est l’objet du rapport 201 : Protocole foncier entre Paris et Villejuif.

Évidemment personne n’est contre ce regroupement foncier, d’autant que cela permettra (peut-être !) à Villejuif de mettre son nez dans l’avenir d’un terrain qui appartient essentiellement à Paris ( pour des raisons historiques liées aux Réservoirs des Eaux de Paris, de l’autre coté de la rue Bizet)

Problème : par qui, comment va être désigné le lauréat de l’Appel à projets ? Les Villejuifois, en particulier les riverains, auront-ils leur mot à dire ?

L’opposition « canal historique » (les 3 groupes de l’ex-liste Cordillot) et notre groupe expriment leurs inquiétudes, d’autant que nous n’avons pas le texte de l’appel à projet !!

L’intervention de Monique Lambert-Dauvergne

En notre nom, Monique, qui a longtemps animé l’association « juste au dessus », celle des habitants du Quartier Aragon, intervient :

« En 2ème commission, nous nous sommes plaints du manque d’information - même orale : personne ne semblait connaître l’appel à projet « Inventons la Métropole du Grand Paris ». En tout cas, personne n’est capable d’en dire quelques mots ni en commission, ni en présentation à ce conseil.

Pour comprendre de quoi il s’agit il faut se rendre sur le site « Inventons la Métropole du Grand Paris ». En résumé voici ce qu’on peut y lire. La Première métropole française lance un appel à projets urbains et économiques innovants. 59 sites ont été retenus dont 2 sur notre ville (La Redoute des Hautes Bruyères et le Terrain Bizet).

Les terrains seront cédés à des opérateurs ou à des groupes d’opérateurs comme des constructeurs, des paysagistes, des urbanistes, des startups, des investisseurs, des concepteurs, des associations, des collectifs, des artistes.

Tous les talents internationaux et locaux seront bienvenus pour proposer des réponses concrètes et innovantes aux défis sociaux, aux enjeux de mutations urbaines et à l’urgence environnementale et d’adaptation au changement climatique, dans le sillage de la COP 21.

On voit que le projet est ambitieux et même audacieux. Alors pourquoi n’en rien dire ? Les conseillers municipaux, les habitants ont le droit de savoir ce qu’il se passe sur leur territoire.

Surtout que ce projet, ces 2 sites retenus pourraient être source de fierté pour les Villejufois. Alors comment expliquer ces cachotteries ? Est-ce domaine réservé du Maire ?

Sur le site on apprend que des jurys vont se réunir en Février pour chaque terrain afin de choisir un opérateur ou un groupe d’opérateurs. Qui participera aux jurys de Villejuif ?

Ce manque d’information et de clarté nous inquiète, donc nous nous abstiendrons. »

Elle est suivie par notre groupe, par le groupe PCF et par Gaëlle Leydier (Parti de Gauche). Mais le groupe PS se divise : M. Lafon s’abstient aussi, les deux autres rejoignent la droite (vidaliens compris) et votent « pour ».

Les suites

Cette minorité originale de 13 personnes se reconstituera sur différents votes, parfois rejoints par…M. Harel. C’est le cas sur la nouvelle mouture du conseil des seniors, toujours aussi contestable (14 abstentions), etc.

Nous sommes seuls à nous abstenir sur une nouvelle subvention de 152 000 euros accordée à Coalia pour accepter le terrain Ambroize Croizat, victime d’un des portages toxiques de l’époque Cordillot. Grrr…

M. le maire annonce qu’on saura enfin le 3 mars si la Sadev condescend à payer les 3 et quelque millions d’euros qu’elle nous doit pour des ZAC déjà bouclées depuis longtemps. Si M. le maire le dit…

Le reste a déjà été raconté sur ce site. Revenons aux terrains Bizet, pour lesquels le maire a bien voulu nous transmettre le « Réglement de l’Appel à Projet »… après le conseil municipal.

Le 1er mars sont publiés sur le site métropolitain les 3 finalistes appelés à concourir pour le site Bizet. Les voici :

PNG - 190.3 ko
Les finalistes

On ne sait toujours pas par qui, selon quelle procédure et quelles pondération des critères, avec quelle consultation des Villejuifois, seront désignés les lauréats. Le règlement dit que les « collectivités territoriales » désignent le jury : donc Paris et Villejuif ? Le rapport 201 (page 6 de l’annexe) précise que l’urbanisme, c’est désormais l’EPT 12 (Grand Orly Seine Bièvre). Je suis membre de la Commission d’Appel d’Offre du GOSB : pas entendu parler.

Les candidats ont jusqu’à fin juillet pour déposer leurs offres, avec discussions jusqu’à fin octobre. Et le vainqueur sera annoncé fin novembre.

Mais dores et déjà les candidats ont dû présenter une note d’intention de 10 pages + 5 pages d’innovation sur « l’ambition environnementale et l’adaptation au changement climatique » (sic. On ne lutte plus contre ? ) et une « planche A3 avec croquis architectural ». Ce serait pas mal que tout ça soit accessible au public, si on veut vraiment … inventer la Métropole du Grand Paris avec d’autres méthodes qu’au XIXe siècle.

Car il n’y a pas de développement soutenable sans participation active des citoyens.

Le compte-rendu du conseil municipal du 3 février 2017 est en 6 parties :

1. Encore un directeur renvoyé : Olivier Buchsbaum

2. Expulsion du Chêne : les derniers coups

3. Comment la "majorité" a failli basculer

4. De nouvelles « affaires » immobilières dans le tuyau ?

5. Explosion démographique, crise des locaux scolaires

6. Que se passe-t-il quartier Bizet ?

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article716