L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Le quartier Pasteur veut réoccuper son espace

Imprimez !
3 octobre 2014
Alain Lipietz

Le quartier Pasteur veut réoccuper son espace

Jeudi soir, place de la Pompe, en face du stade Gabriel Thibault (angle des rues Pasteur et Henri Barbusse), des dizaines d’habitants s’étaient rassemblés. Simplement pour « tenir leur carrefour ». Enjeu ? La présence de plus en plus pesante des dealers qui leur font peur, cassant régulièrement les réverbères pour opérer plus tranquilles…

Plusieurs sont en face et se marrent (deux d’entre eux assez « stoned » déjà). « Alors ? On vous a pas tués, nous les dealers en cagoule ? » On discute avec eux, car il y autour d’eux des jeunes qui ne sont pas encore forcément entrés dans le système, qui le quitteront si on les raisonne. Et même des enfants, qui simplement disent leur manque d’espace pour jouer. On note leurs demandes. Ils se plaignent du revêtement du stade de hand, qu’ils utilisent comme petit stade de foot, et qui les blesse quand ils tombent. Je vais vérifier et c’est vraisemblable. (Mais à Lamartine les caïds avaient brulé une pelouse artificielle pour envoyer quelque « signal » à la municipalité précédente… )

Autour de nous, les mopettes pétaradent et filent avertir dans toutes les directions : pas de trafic ce soir. Mais demain ? Et même ce soir, quand les habitants commencent à rentrer chez eux ?

Nous notons aussi les demandes des habitants : réparer les grilles, fermer le stade la nuit… et surtout le retour de la sérénité. Un vieil habitant, membre du CIC Nord (le comité de quartier), me fait faire le tour du coin, me montrant les planques habituelles de la dope, et surtout le problème du square Pasteur. Ce devait être le jardin de la résidence qui fait l’angle, rue de la Liberté, mais la municipalité précédente avait négocié que ce soit un jardin public, et l’avait joliment fleuri. Sauf que sans animateurs, sans gardien, il a été dévasté en un rien de temps. Et pas par de grands vilains méchants : par des petits qui se bagarrent, jouent au ballon en ébranlant les murs (« parce que dans le stade en face les grands leur piquent leurs ballons »), faisant fuir les parents qui s’aventuraient là avec des bébés en poussettes. Le monsieur raconte les insultes incroyablement grossières et les caillassages qui suivent toute tentative d’intervenir quand ces enfants se bagarrent, souvent jusqu’au sang.

Pour les habitants du coin (dont une infirmière qui n’ose plus sortir le soir), en ce bel été indien, c’est l’attente anxieuse du 31 octobre, parce qu’à cette date le square fermera une heure plus tôt. Les retraités qui ont des attaches en province (comme beaucoup de vieux travailleurs villejuifois) projettent de déménager. Mais les autres ?

Le problème est classique : en France on s’imagine acheter la paix en investissant dans un équipement public, sans mettre personne pour le surveiller, pour l’animer. Un carrefour dont on va renforcer à grands frais les lampadaires, mais sans îlotier. Un square qui devrait se surveiller tout seul : c’est aux parents, sans doute, d’élever correctement leurs enfants pour qu’ils ne l’abiment pas ! Mais les parents en ont-ils les moyens, le courage si c’est pour se faire insulter, le temps ? Et tout près pourtant l’Auberge des Idées qui se démène, qui organise le soutien scolaire, en sérieuses difficultés faute de pouvoir payer son loyer.

Le fond du problème : le manque d’une présence humaine, amicale mais ferme, pour assurer le vivre-ensemble. Des économies qui coûtent cher, pas seulement pour le budget de la ville ou de l’agglo, mais en disparition des liens sociaux.

Partager

Commentaires

1 Message

  • Anita Jounent 9 octobre 2014
    22:01

    Je suis de tout cœur avec la démarche des résidents du quartier Pasteur, seulement cette "problématique" n’est pas unique à ce quartier de Villejuif.
    La Résidence Massif Central est dans la même situation.
    Ces "travailleurs de l’ombre" sont à pieds d’œuvre aux alentours de 16 heures (normal le travail de nuit demande récupération ...) les soirées sont très alcoolisées aidées en cela par des substances en tous genres. Les rentrées tardives au domicile sont toujours très "risquées" dixit :
    " Ta chaîne de cou elle est en or !!!
    " Déshabilles-toi la vieille - 65 ans - je te baiserais bien !!!
    " Qui s’occupe de tes chats pendants ton absence ???
    " T’a mal parlé à mon copain (qui a stationné son véhicule "professionnel" (alors que c’est interdit) type camion, devant ma fenêtre de salon - rez de chaussée - pendant tout un week-end que j’ai vécu dans le noir). Tu lui feras des excuses !!!

    Que dire des parties de foot organisées par des types complètement "shootés" qui se servent des entrées d’immeubles pour cage à buts !!! Avec un peu de chance et beaucoup d’agilité tu peux espérer conserver ta tête, voir le reste, en parfait état.

    Parlons aussi de ces mômes, qui leur servent de "guetteurs" sous le regard "béat" de certaines mères qui savent ... ou pas ???

    Que répondre à un gamin de 10/11 ans qui te regarde avec des yeux écarquillés et te dit avec une tendresse immense "tu es belle madame" parce qu’il n’a jamais vu sa mère autrement que sous une immonde chose noire ???

    Si le quartier Pasteur retrouve son calme après ces actions "sectorisées" d’autres quartiers de Villejuif seront "squattés", voire le sont déjà, par ces individus.

    Le nombre fait la force ... à ce jour "ils" sont en nombre pas nous .

    Nous devons nous unir pour "éradiquer" ce fléau, tous les quartiers sensibles de Villejuif sont concernés. D’autres communes ont obtenus des résultats, pourquoi pas nous.

    Je finirais par ce fait divers qui s’est passé dans le Val de Marne ces jours derniers : une femme de 77 ans a été violée à son domicile par quatre voyous à qui elle avait demandé à plusieurs reprises d’aller faire leur trafique ailleurs que sous sa fenêtre !!!

    Allons-nous en arriver là ???

    repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article309