L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Thémes > Urbanisme > Sauver la belle maison !

Imprimez !
17 février 2014
Alain Lipietz

Sauver la belle maison !

Que va-t-il rester du patrimoine de Villejuif ?

Quatre étudiants nous attendent à la porte de l’Atelier de campagne. Ils sont de l’École Nationale Supérieure des Arts décoratifs et s’inquiètent des menaces sur une belle maison, à Louis-Aragon. Pourquoi s’adresser à nous ? « Parce que, dans le quartier, on nous a dit que, pour sauver le patrimoine de Villejuif, faut s’adresser à la liste Natalie Gandais ! »

Nous sommes très honorés ! Nous leur faisons une petit historique de la destruction du patrimoine de Villejuif sous les municipalités communistes successives : démolition des restes du château de Saint-Romain, de son pigeonnier et du puits (qu’on voit encore sur les cartes postales), du portail des communs, de ses granges aux charpentes magnifiques rue G. Lebigot, sa dernière ferme menacée, où la Résistance cachait dans une citerne les parachutistes alliés, démolition de la très belle maison de le rue Jean-Jaurès par une opération Cogédim (avec privatisation des restes de son parc), etc.

Et aujourd’hui, en effet, les menaces qui pèsent sur la belle maison « art déco » à Louis-Aragon, celle-ci :

D’où vient la menace ? D’un projet de la Société du Grand Paris, qui veut aménager la sortie de la station Louis Aragon comme ceci :

On peut d’abord se demander s’il faut vraiment ces nouvelles sorties à Louis-Aragon, alors que la station vient d’être refaite, et qu’elle est aussi grande que par exemple la station Bercy, beaucoup plus fréquentées...

Mais examinons ce schéma, et comparons à la photo. On voit que tout le premier rang de boutiques le long de l’Avenue Louis-Aragon serait rasé, avec suppression de tous les services et emplois correspondants, mais aussi le second rang sur Jean-Jaurès (la boutique de chaussures Bilena sur la photo) et aussi le troisième rang : la belle maison « Art déco » qui intéresse nos 4 étudiants.

Tout ça pour quoi ? Pour aménager une placette. Certes, cela fera une belle terrasse pour la « Brasserie des Sports ». Mais cela justifie-t-il de sacrifier un des derniers lambeaux du patrimoine de Villejuif ? La Sadev ne serait-elle pas derrière tout ça ?

Natalie Gandais, dans sa contribution à l’enquête publique sur la Ligne Rouge-Sud avait déjà soulevé ce scandale. Dès notre élection, nous entrerons en négociation avec la Société du Grand Paris pour sauver cette maison.

Car il faudrait savoir : si cette correspondance de deux lignes de métro ferap vraiment de ce lieu un « centre d’importance régionale » (comme on le prétend), alors il faut à tout prix sauver le patrimoine architectural qui s’y trouve ! On nous promettait "de belles gares". Nous préférons des "stations discrètes", s’il s’agit de raser le patrimoine ou de saccager le Parc des Hautes Bruyères.

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article187