L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Thémes > Tranquillité publique > Motos pétaradantes : que faire ?

Imprimez !
9 février 2014
Alain Lipietz

Motos pétaradantes : que faire ?

Réponse à la pétition du quartier Delaune.

Ce n’est pas d’aujourd’hui que les jeunes aiment faire pétarader leur moto. Mais dans certains quartiers de Villejuif, c’est devenu insupportable. Des habitants du quartier Delaune nous ont remis une pétition. La réponse de Natalie Gandais.

Nous ne sommes pas contre la moto, ni comme sport, ni comme moyen de déplacements : plusieurs candidats de notre liste sont motards, Patrick Stagnetto, futur maire-adjoint (espérons nous !) est ancien responsable du moto-club de Villejuif…. et lui même habite le quartier Delaune, rue G. Cantini. Mais les quartiers d’habitation ne sont pas fait pour jouer à faire du vacarme . Alors que faire ?

Réponse à la pétition des habitants des rues des Villas, Delaune, Karl Marx et Antomarchi

Mesdames et messieurs, chers concitoyens,

Vous m’avez remis fin janvier 2014 une pétition datant d’août 2013, contre les nuisances sonores que vous subissez dans votre quartier, dues en particulier à la circulation des motos à échappement libre.

Si je suis élue, je m’engage à aborder ce problème de deux manières.

Premièrement : au moyen du plan de circulation.

Étant écologiste, je suis favorable à une réduction de la vitesse en ville, pour assurer la sécurité des piétons, favoriser les déplacements à vélo, limiter la pollution et diminuer le bruit. C’est pourquoi je souhaite faire passer en « zone 30 » les quartiers d’habitation, et notamment le vôtre. Cela signifie que d’une part la vitesse sera limitée à 30km à l’heure, et que d’autre part des dispositifs seront mis en place pour diminuer la vitesse.

Des passages pour piétons surélevés à hauteur de trottoir sur toute la largeur de la rue font partie de ces dispositifs. Ils ont pour effet de ralentir la vitesse des autos et des motos qui entrent dans la « zone 30 ». L’autre avantage de ces passages piétons surélevés est de faciliter la traversée des rues aux parents promenant des enfants en poussette, aux personnes handicapées en fauteuil roulant et aux personnes âgées qui s’aident de déambulateurs.

Deuxièmement, j’ai entendu les nombreux Villejuifois victimes de l’insécurité :

Restaurer la tranquillité publique est une de mes priorités. Je m’engage à créer à Villejuif un service de prévention, médiation et sécurité publique, doté d’une police municipale. Parmi leurs missions, les policiers municipaux auront à verbaliser les conducteurs qui dérogent aux règles de conduite silencieuse, par exemple en trafiquant les pots d’échappement de leurs motos.

Ancienne maire adjointe dans une ville de province, j’ai pu expérimenter ces deux dispositifs et en vérifier l’efficacité. J’avais d’ailleurs mis en place des « conseils d’anciens » pour surveiller le respect des voisinages, y compris pour la propreté des trottoirs mais aussi pour les abris pour oiseaux.

Espérant répondre ainsi à vos attentes et vous convaincre de voter pour l’Avenir à Villejuif, je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article163