L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Thémes > Santé > Pour une ville plus saine

Compte-rendu

Imprimez !
27 décembre 2013
Natalie Gandais

Pour une ville plus saine

réunion du 27 novembre à l’école Robert Lebon

Avec StéphaneK, AlainL, FrançoisL, PatrickS, MoniqueL, AdrienB, NatalieG, FrançoisC, SouelaZ

Avec trois hôpitaux, un centre de recherche sur le cancer de renommée mondiale, un centre municipal de santé, 40 médecins généralistes, plus de 50 médecins spécialistes, Villejuif prétend se situer au coeur des enjeux de santé publique. Certes, on peut espérer y être soigné mieux que dans les déserts médicaux... mais pour les nouveaux Villejuifois, il est très difficile de trouver un médecin référent.
La prévention des maladies est souvent ignorée. Par exemple, le projet de Campus Grand Parc ne s’en préoccupe pas, il est orienté exclusivement sur les traitements anti-cancer et le développement de l’industrie pharmaceutique.
Pire, le projet d’urbanisme autour de l’IGR est situé... en lisière de l’autoroute A6, sans qu’on s’inquiète de la pollution de l’air que respirerons les habitants et les salariés du secteur.
Nous l’avons signalé lors de l’enquête publique du Sdrif, nous l’avons rappelé dans celle du PLU, la bande de 200 m le long de l’autoroute ne devrait pas être construite.

  • Au contraire, on devrait renforcer le rôle tampon du parc des hautes bruyères, en plantant un rideau d’arbres filtrants.

Le relevé des niveaux de pollution d’Airparif signale en 2012 17 journées de pollutuion élévée et 92 de polltuion moyenne ; c’est trop. Aucune station de mesure de la pollution à Villejuif les plus proches sont à Cachan et à Vitry). Les cartes du Vald de Marne signalent un dépassement permanent et très élevé des taux de CO2, de poussières moyennes le long de l’A6. Les taux de poussières fines (<2,5nanomètre) sont supérieur à la valeur limite européenne le long de l’A6 et trop éleéves sur tout le territoire.

Le bruit aussi est une pollution, celui des voitures sur l’autoroute et sur la N7, celui des voisins, celui des rodéos de motos

  • Analyser les sols avant de planter des potagers, éduquer aux plantes filtrantes, s’inscrire dans un protocole d’étude sur l’efficacité des plantations contre la pollution et contre le bruit.
  • Mesurer la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments publics (crèches, écoles), éliminer les composés mutagènes et reprotoxiques, diagnostiquer l’ait intérieur de habitations et conseillers les gens pour en éliminer les polluant.
  • Réduire la pollution en ville, c’est réduire la place des voitures et des camions de livraison au centre ville. Ainsi que les bus.
  • Créer un site de déchargement des camions sur la N7 et des relais (carrioles...) non polluants.
  • Prendre l’exemple de Versailles portage, une structure d’insertion qui emploie 7 personnes, co-financée par la ville et les commerçants, pour assurer gratuitement les livraisons et le déplacements des personnes âgées vers es commerçant adhérents
  • Créer des refuges pour les arrêts de bus, sinon les voitures ralentissent derrière ; s’arrêtent, redémarrent et ça fait des rejets supplémentaires
  • Mettre en ouevre le Plan vélo du Val de Bièvre et celui du CG, accroches vélos
  • Créer des arrêts minutes, zone 30, zone de rencontre.

Alimentation et santé

  • Du tout bio dans les crèches et es écoles maternelles,
  • Recalculer le quotient familial pour que les ménages modestes ne paient plus le prix fort
  • Des ateliers cuisine dans les quartiers, autour des crèches, en lien avec les ateliers de arentalité
  • Des charrettes des 4 saisons pour vendre des légumes dans les cités Une plus grande amap, un partenariat avec les producteurs bio d’ile de France
  • Lutter contre le trafic de drogue, mauvais pour la santé des usagers, pour le voisinage, pour les bruits accompagnateurs
  • Créer un dispositif d’aide à l’installation des jeunes médecins

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article120