L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > F. Le Bohellec fait éclater la droite villejuifoise

Imprimez !
29 février 2020
Alain Lipietz

F. Le Bohellec fait éclater la droite villejuifoise

Alors qu’il est parvenu à éviter la concurrence du Rassemblement National, le maire sortant rompt avec ses maires adjoints Nouveau Siècle, UDI, Modem et En Marche, orientant sa liste vers la droite extrême.

Coup d’éclat à l’heure du dépôt des listes : celle du maire sortant élimine soigneusement tous ce qui lui restait de « ralliés » centristes, de Elie Yébouet (Nouveau Siècle, gaullisme social) à A. Caporusso (La République en Marche), en passant par E. Obadia ou F. Dusselier (UDI). Exigence du Rassemblement National en échange de son soutien implicite ? Ou volonté de Moi, Monsieur le Maire, Maitre du Monde, d’éliminer toutes les personnalités pouvant exprimer des points de vue divergents du sien ?

Nous n’en savons rien, évidemment, mais l’article détonnant du Parisien, décrivant les derniers jours de la crise, témoigne de la violence de cette rupture. Ces « centristes », qui n’avaient pas rallié la liste de La République en Marche (Léonor Brucker), pourtant investie par le Modem, ont tenté de faire une liste, mais il semble, d’après cet article, que F. Le Bohellec disposait de moyen de pression pour faire capoter cette tentative. D’autres maires adjoints (L. Yappo, M. Monin), déjà passés dans l’opposition, avaient « senti venir le coup » et trouvé refuge sur la liste de La REM.

F. le Bohellec et ses adjoints "dégagés", J. Carvalho et E. Obadia

Nous n’oublions pas que toutes ces personnes avaient fait bloc pour soutenir le maire dans l’afaire de la Halle des Sports, et pour demander l’exclusion de Natalie Gandais, élue de L’Avenir à Villejuif, coupable d’avoir signaler à la Procureure de la République cette affaire de favoritisme (portant sur environ 3 millions d’euros dans un marché à 11 millions !). Elles tempêtent aujourd’hui dans Le Parisien contre la perversité de F. Le Bohellec… Il est bien temps.

Du Club Nouveau Siècle de Villejuif, Mariama André a rejoint Villejuif-Écologie. Cela nous a fait grand plaisir : nous observions depuis des années sa générosité, son dévouement aux personnes en difficulté, les femmes, les personnes âgées isolées, son évolution vers l’écologie. Bienvenue à Mariama !

Voici d’ailleurs l’ensemble des listes, communiqué par la préfecture :

De la majorité Le Bohellec-Obadia-Casel-Vidal qui a pris le pouvoir dans Villejuif à l’occasion de l’affaire de la Halle des sports, Monsieur et Madame Obadia-Duboille et Ph. Vidal ont complètement disparu de toutes les listes de Villejuif. En fait, ce sont tous les premiers adjoints ou adjointes de F. le Bohellec, jusqu’au 7e, qui ont été « dégagés » à l’exception de Mme Ouchard !

Subsiste, sur la liste du maire : Catherine Casel, elle est même sa suppléante à la Métropole du Grand Paris ! C’est un symbole de ce qui reste avec ce maire. Le Parisien rappelle avec raison qu’elle fut écologiste. Et même une élue Verte, il y a bien des années. Sa rupture avec l’écologie s’est approfondie à partir de 2013, où elle a rallié d’abord Philippe Vidal, puis F. Le Bohellec. Elle a ensuite rompu avec l’écologie associative en votant pour l’accord de libre-échange CETA (que condamnaient toutes les associations de protection de l’environnement, de France-Nature-Environnement à Greenpeace), en ne quittant pas la majorité Le Bohellec malgré son soutien à l’incinérateur d’Ivry et son refus du bio pour les quartiers populaires. Elle est désormais chargée d’incarner auprès du maire une « écologie » réduite aux fleurs et aux nichoirs.

Puisqu’aujourd’hui "tout le monde est écologiste" !

titre documents joints

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://laveniravillejuif.fr/spip.php?article1076