L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Réflexions sur l’attentat des Hautes-Bruyères

Imprimez !
7 janvier 2020
Alain Lipietz

Réflexions sur l’attentat des Hautes-Bruyères

L’Avenir à Villejuf exprime toute sa solidarité envers les victimes de l’agression commise dans le parc des Hautes-Bruyères par un « radicalisé » souffrant de troubles psychiques.

L’année commence bien mal pour les Villejuifois, frappés une nouvelle fois par un attentat se réclamant de l’islam et perpétré par un déséquilibré.

Les deux victimes villejuifoises, Janusz Michalski et sa compagne Karine G. (le premier tué en voulant protéger sa compagne, gravement blessée), sont bien connues dans le milieu associatif, notamment aux Amis des chats (où L’Avenir à Villejuif et Villejuif Écologie comptent plusieurs militantes), et dans le milieu du spectacle où Janusz était un technicien particulièrement apprécié. Voyez le beau portrait de lui brossé par Lucile Métout dans Le Parisien Nos pensées vont également à l’amie alfortaise qui les accompagnait alors qu’ils se promenaient dans le parc départemental. Et aussi aux parents, dévastés, du tueur.

Une cagnotte est ouverte ici pour soutenir les victimes. Et une cérémonie aura lieu à Villejuif samedi, 9h30 en centre-ville.

Cette tragédie pose un tas de questions. Il n’est pas facile d’y répondre, mais il faut les affronter.

Villejuif, ville menacée ?

C’est la question que des habitants se posent, car ça commence à faire beaucoup. Il y a eu d’abord la voiture que A. Coulibaly, le tueur de Montrouge et de l’Hypercasher porte de Vincennes, a fait sauter au passage. Il y a eu surtout le meurtre de Aurélie Chatelain par S.A. Ghlam, habitant de Paris 13, qui visait des églises de Villejuif. Avec ce nouvel attentat, commis par Nathan C., habitant Paris 14, c’est le troisième commis dans notre commune par des personnes n’habitant pas Villejuif. Faut-il croire que Villejuif est particulièrement visée ? A cause du nom de la ville ?

En réalité il est probable que ce soit une coïncidence due au fait que Villejuif est un important carrefour de la banlieue sud, entre Paris et Orly, entre les Hauts de Seine et la banlieue est : ce n’est pas tout-à-fait un hasard si les lignes 14 et 15 se croiseront précisément dans le parc des Hautes Bruyères, à Gustave-Roussy. Cela ne fait pas vraiment de Villejuif une ville plus dangereusement exposée.

Et le Parc ? Nous nous étions battus pour que le Val de Marne maintienne des animateurs dans ce parc départemental. Nous avons proposé et obtenu la création d’une police municipale. Mais toute protection est ici dérisoire : un déséquilibré ou un terroriste conscient et suicidaire frappe où le pousse le vent, même dans les lieux les mieux protégés. C’est en amont qu’il faut essayer de prévenir.

Un crime djihadiste ?

Naturellement, comme à chaque attentat commis par un musulman, le risque d’amalgame est immense. D’autant qu’un journal affirme que le meurtrier fréquentait une mosquée à Villejuif. Ce qui surprend tout autant les fidèles de la mosquée Rachad (avenue Youri Gagarine) que de la salle de prière de l’Association des Musulmans de Villejuif, rue Morinet, dans les deux cas très loin du lieu du crime.

En tous cas, ces deux associations cultuelles musulmanes sont bien connues pour leur engagement anti-djihadiste. L’AMV est très active dans le dialogue interculturel. Souvenons-nous de leurs discours à la première cérémonie en l’honneur de Aurélie Chatelain, relisons le discours de notre ami Saïd Badaoui, président de Rachad, lors de l’anniversaire de l’assassinat. Sur le drame des Hautes-Bruyères, voici le communiqué de Rachad :

La communauté musulmane de Villejuif représentée par l’association Rachad condamne avec la plus grande fermeté l’acte meurtrier, odieux et lâche qui a visé des innocents ce 3 janvier dans le parc des Hautes Bruyères.
Toutes nos pensées vont à la famille de la victime, aux blessés et à leur proches.Nous partageons leur tristesse, leur émotion. Et nous nous indignons du fait qu’un humain puisse lâchement ôter ce que nous chérissons le plus : la vie.

Nous appelons les fidèles à venir très nombreux au recueillement
pour la victime et sa famille le samedi 11 janvier à 9h30 mairie.

Je vous prie Monsieur Le Maire de bien vouloir transmettre à la famille de la victime nos condoléances les plus sincères.

Voici celui de l’AMV, de l’AMVB et du RAM 94 :

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris l’attaque au couteau du parc des Hautes Bruyères. Nos premières pensées vont en direction des victimes et de leurs familles.
Ce Samedi de 9h30 à 11h30 aura lieu au Parc Pablo Néruda un hommage en l’honneur du villejuifois Janusz Michalski dont le geste héroïque pour protéger sa femme *de la folie meurtrière* lui a coûté la vie.
L’AMV l’AMVAB et le RAM94 se joindront à ce recueillement auquel nous vous invitons tous à participer.

Le crime d’un déséquilibré ?

Le Monde publie un portrait détaillé de l’assassin. Converti récemment au catholicisme puis au protestantisme puis à l’islam, il était d’abord un déséquilibré, diagnostiqué schizophrène et paranoïaque, mais pas plus diagnostiqué comme « fou dangereux » que comme « djihadiste ». Mais il semble qu’aujourd’hui un déséquilibré qui cherche à se suicider en tuant autour de lui trouve facilement une « justification » et encouragement dans le djihadisme.

Il n’en a pas vraiment besoin : aux USA des massacres sans revendication idéologique ont lieu toutes les semaines. Et je reste marqué par le massacre de Nanterre, où les Verts ont perdu un jeune conseiller régional prometteur : le meurtrier était un sympathisant vert, membre de la Ligue des Droits de l’Homme… Et il s’est suicidé après le massacre, sans la moindre revendication idéologique. Comme nous y appelait le représentant de l’église copte lors de la cérémonie pour Aurélie, la tragédie est aussi pour le meurtrier et sa famille.

J’avais alors été critiqué pour avoir évoqué la « bêtise criminelle » de Sid Ahmed Ghlam, contrastant avec la froide efficacité des frères Kouachi. Eh bien il faut aussi parler de « folie criminelle » dans ce cas. Il y a des crimes commis froidement, méticuleusement, par des fanatiques aussi bien religieux qu’athées, des hommes qui se croient autorisés à tuer ceux et celles qui ne partagent pas leur religion ou leur idéologie. Et puis il y a des cas où le facteur individuel (bêtise ou folie) est déterminant. Un déséquilibré schizophrène peut commettre un attentat en croyant suivre une inspiration religieuse, cela n’en fait pas un attentat « islamiste », c’est à dire préparé, télécommandé par une organisation de l’islam politique, Al-Qaeda ou Daech (mais cela reste un attentat !).

Que peut la société pour prévenir de tels drames ? Il faut bien sûr soutenir la médecine psychiatrique (il semble que Nathan C. était suivi mais avait arrêté de prendre ses médicaments), il faut soutenir les mosquées et associations musulmanes qui cherchent inlassablement à prévenir leurs fidèles contre les interprétations délirantes de leur religion. Et à ce titre nous avons combattu aussi bien les projets de fermeture de l’hôpital Paul-Guiraud que la persécution du maire de Villejuif contre l’AMV. Mais en sachant qu’il arrivera toujours de tels accidents.

Janusz

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://laveniravillejuif.fr/spip.php?article1050